J'agis sur le web

Je m'engage

Je partage avec les citoyens

Note d'humeur, Une expérience,
Un concept, Une vidéo...

les citoyens

ÉQUITÉ ET ÉGALITÉ DES CHANCES

Les Citoyens militent pour promouvoir l’égalité des chances via une éducation de qualité pour tous, défendre la justice sociale à travers nos droits constitutionnels, et lutter contre toutes formes de discriminations.

Le Maroc s’est récemment engagé sur la voie de construction d’un état de Droit démocratique, qui a notamment abouti à la Constitution de 2011. Cette constitution prévoit une longue liste de droits et de libertés individuels, qui ne s’est pas entièrement déployée dans les textes de loi, et qui se trouve confrontée aujourd’hui à des retours en arrière, à une dégradation progressive de nos institutions sociales (éducation, justice, santé…) et à la montée d’un sentiment général de « hogra ».

Le clivage entre bien nés et mal nés, entre ruraux et urbains, entre hommes et femmes se creuse. Certaines pratiques juridiques ne suivent pas l’évolution positive des droits constitutionnels et ouvrent la voie aux dérapages et au fondamentalisme.

De même, l’école qui permettait de faire côtoyer enfants de fonctionnaires, cadres, artistes, ouvriers, politiques et intellectuels, ne joue plus ce rôle de brassage culturel et d’ascenseur social.

Nous voulons retrouver un état de droit et mettre fin à ce sentiment de rupture vis à vis de ceux qui ont été malmenés par la vie. Nous souhaitons que l’école marocaine rayonne à nouveau et promette l’égalité des chances à tous les citoyens de notre pays, que la justice retrouve son rôle moral de protection des individus, que chaque citoyen renoue avec les notions de tolérance et que la femme marocaine envisage sereinement son statut et son avenir au sein de son pays.

Pour cela, nous comptons influer sur…

L’Éducation, à travers une réflexion qui nous mènera vers la définition de chantiers stratégiques tels que l’amélioration de la gouvernance dans le système éducatif, la définition des leviers de valorisation et motivation des enseignants et l’identification d’initiatives existantes ou à développer à fort impact.

La préservation des droits acquis dans le cadre de la Constitution de 2011, qui représente une formidable avancée dans les droits de l’homme au Maroc, tandis que certains textes de loi sont à la traîne.

La promotion des droits de la femme, car il est prouvé que l’amélioration de la position de la femme au sein d’une société entraine de facto le développement des droits individuels et civiques.